Les Gorges de la Vis

Au sortir de Ganges, après avoir longé d'anciennes ouvraisons et filatures, vous pénétrez dans la Vallée de la Vis. Etrange petite rivière en vérité, dont les eaux claires et fraîches incitent à la détente. Pour le moment ses eaux vagabondent, sautent des paissières (chaussées, petites digues permettant de diriger une partie de l'eau vers de petits canaux), en de belles cascades. Les gouttellettes irisées nimbent le ciel sans tache. Les berges arborées des frênes, saules et aulnes contrastent étonnamment avec les flancs arides de la vallée aux calcaires blancs. Une végétation, là toute méditerranéenne, dissimulant des terrasses autrefois plantées de vignes et de vergers, d'olivettes aussi.

 


En maints endroits s'accrochent encore les vestiges d'une vie agricole intense et quelques vieux murs témoins d'un passé "industriel"dynamique, usines, carrières de pierres lithogrphiques, moulins. De petites églises émouvantes bravent le temps, des châteaux racontent une histoire tourmentée, des ponts élégants se souviennent des muletiers et des pèlerins.



Les villages dont une partie du territoire s'étend sur les Causses du Larzac, de Blandas et de Campestre, et l'autre jusqu'aux rives, abritent leurs maisons traditionnelles de façon à économiser de l'espace.

 



 


A Madières, deux routes s'affrontent à vous pour retrouver plus loin la Vis dans un tout autre décor. Chacune d'elles possède un charme différent pour lequel il est bien difficile de prendre parti... Une fois traversé les causses parsemés de vestiges préhistoriques cachés dans des "landes" bruissants et odorants, surveillés par aigles et vautours, le cirque de Navacelle se jette à vos pieds en un vertigineux élan; point de départ parmi tant d'autres de superbes randonnées pédestres.

Le village, intime la cascade, attirante, vous attendent tout au fond.Si vous continuez sur Vissec, vous aurez une autre surprise,celle d'une rivière dont les galets hors d'eau miroitent au soleil.Où est passée la fringante rivière ? Sous terre...Se perdant sur 13 km de son cours parmi les réseaux souterrains,vous la retrouverez brutale et victorieuse à sa résurgence de la Foux, mignonette et calme à l'entrée d'Alzon, non loin du massif shisto-granitique du légendaire mont St Guiral.
Alors si vous recherchez le calme et l'émotion, une nature indomptée ou redevenue sauvage, la vie traditionnelle et l'histoire, n'hésitez pas à vous faufiler dans cet univers surprenant et insolite.