MIMOSAS EN FLEURS...





Mimosa argenté
(Photo extraite du CD ROM produit par les écologistes de l’Euzière)



Mimosa (février 2008 à st jean de fos)

Oui, le mois de février voit la floraison des mimosas. On en rencontre en ville, dans les jardins et dans la nature, de préférence sur les sols acides, c’est à dire siliceux. Bénéficiant d’un microclimat qui permet aux oranges de mûrir en pleine terre, le terroir est favorable à la famille des mimosacées dont la floraison est ici particulièrement précoce, égayant le paysage de leur couleur vive.Les mimosacées sont de l’ordre des légumineuses et il ne faut pas les confondre avec les « mimosas » des fleuristes qui eux appartiennent au genre Acacia. Ces derniers ont été importés d’Australie tandis que le genre Mimosa est originaire d’Amérique tropicale ou d’Afrique tropicale.Chez nous le mimosa est jaune mais il en existe de couleur orange, pourpre ou même blanche. Les fleurs forment de petites boules appelées glomérules. Elles sont odorantes et peuvent incommoder les personnes sujettes à certaines allergies. On sait que les fleurs de mimosa cueillies dans la nature fanent rapidement quand elles sont placées dans un vase.Ce que l’on sait moins c’est que le bois de mimosa contient un tanin doux qui pénètre bien dans le cuir mais s’y fixe difficilement.La sensitive (Mimosa pudica) est une variété de mimosa qui a la particularité de se rétracter au toucher (un tropisme qui n’a rien d’universel !) D’ailleurs voici l’étymologie du mot mimosa, donnée par Le Robert : de mimus «mime», par allusion à la contractilité de certaines espèces quand on les touche.
Jacques Cros (article paru dans L'Hérault du Jour).





Conception et réalisation du site http:// www.heraultsun.com - Corinne Lesclingand - 1999 -2008
Tous droits réservés.Vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données qui vous concernent article 34 de la loi "Informatique et Libertés". Pour l'exercer, adressez-vous à Contact Webmaster.