Village de Poilhes


Poilhes est un très joli village de quelque 400 habitants, sur le Canal du Midi, à 5 ou 6 km de Capestang, le chef-lieu de canton.  On y trouve les traces d’une occupation humaine dès le néolithique mais les vestiges les plus nombreux concernent l’époque gallo-romaine. Incrustée dans la façade de la maison de Mme et M. Clavel on peut voir la pierre tombale d’Eusebius, centurion romain, qui avait été enterré du côté de l’oppidum d’Ensérune lequel, au sommet de la colline Saint Loup, domine la plaine vers Narbonne et l’étang de Montady de l’autre côté. En entrant dans Poilhes par la petite route qui relie la N 113 à la localité, vous serez accueillis par deux canons rouillés qui, au bord du canal, pointent leur gueule vers celui qui arrive. Ils auraient été pris aux Anglais lors du siège de Toulon (en 1793) au cours duquel s’illustra Bonaparte. Apportés là ils ont été figés, sans doute pour l’éternité, sur leurs socles de pierre. Un peu plus loin, près de l’église, vous découvrirez l’orme de Sully. Planté en 1608, il a presque 400 ans aujourd’hui. Aussi son tronc est creux et on a dû maçonner l’intérieur pour qu’il ne se dégrade pas davantage. Une ceinture en métal l’enserre afin qu’il ne s’ouvre pas, cependant qu’une branche énorme repose sur un étai formé par une surélévation du mur qui le sépare de la route.

Jacques Cros












Source St Rome
A Aniane prendre la route de la Boissière, juste après le pont sur le ruisseau de Corbière, prendre à gauche, vous pourrez garer votre voiture sur le parking.
VElle est datée du 12e siècle. Mais on sait que la chapelle de Roubignac, est citée dans le testament de saint Fulcran, le saint de Lodève, ainsi que dans un acte de 907.raisemblablement site