LES POTIERS DE ST JEAN DE FOS


Les potiers de Saint-Jean de Fos, appelés "orjoliers", furent célèbres dès le XVIe siècle. Les maçons de Clermont et de Pézenas s'y fournissaient en briques, pavés, tuiles et tuyaux vernissés. Ils gardaient jalousement le "secret" du vernis qui faisait leur renommée.Certains se spécialisèrent dans la fabrication des fontaines. Ils chauffaient leurs fours avec des fagots d'argellas" (genêt d'Espagne). Cet artisanat est toujours vivant.


Comment est réalisé un pichet en argile à Saint jean de Fos, sur la première photo un seau contenant de l'argile, sur la deuxième photo l'argile a été lavée et préparée.



Sur la troisième photo, démarrage du tour avec Victoria, sur la quatrième photo, calibrage et mise en forme.

Sur la cinquième photo reprise du tournage par Claude,
sixième photo amorce du rebord de la pièce



Sur les photos 7 et 8 éxécution des petit crans sous le pourtour.


Sur la photo 9 éxècution du bec verseur, sur la 10 ème photo, le pichet est terminé, il ne lui restera que l'anse à façonner et à mettre.

Il faudra laisser reposer la pièce 2 journées,ensute le tout sera enduit d'une argile blanche et cuit au four,pour terminer ce sera l'émaillage dans les tons demandés,ensuite éventuellement,ça pourra servir à mettre de l'eau glacée sur le pastis...

 



Reportage photos et textes réalisé par Claude LESCLINGAND
Président d'honneur de LAVE (L'Association Volcanologique Européenne)